Accueil > Gestion des couleurs, calibration d’écran et d’imprimante sous (...) > Gestion des couleurs et mise en oeuvre avec Gimp

Gestion des couleurs, calibration d’écran et d’imprimante sous linux : Gestion des couleurs et mise en oeuvre avec Gimp

Créé le 15 janvier 2009. Dernière modification le 29 juin 2009
 

Chapitre précédent : Calibration, profil icc et espace de travail

Principe

La gestion des couleurs sous Linux est prise en charge par le moteur de gestion des couleurs Little cms. Ce moteur de conversion est appelé par les programmes gérant les couleurs (Gimp, CinePaint, DigiKam, etc.) pour faire les conversions nécessaires.

Le processus de gestion des couleurs va être le suivant : à partir d’une valeur RGB et du profil icc définissant l’espace dans lequel elle est définie, le moteur de gestion des couleurs peut calculer quelle couleur absolue correspond à cette valeur. A partir du profil icc de l’espace de destination il va ensuite calculer la nouvelle valeur RGB correspondant à cette couleur dans l’espace de destination.

Ainsi pour l’affichage d’une image le moteur de gestion des couleurs va calculer, grâce au profil icc de l’espace de travail, quelle est la couleur absolue de chacun des points de l’image. Il va ensuite déterminer, grâce au profil icc de l’écran, quelles valeurs RGB envoyer à l’écran pour obtenir les couleurs voulues.

Choix de l’espace de travail

Nous avons vu au chapitre précédent l’importance de l’espace de travail. La question se pose maintenant du choix de cet espace. Tout va dépendre de ce que l’on veut faire.

Si les photos sont destinées à être vues sur internet l’espace sRGB s’impose car dans la majorité des cas elles seront vues sur des écrans non calibrés avec des logiciels qui ne gèrent pas les couleurs. Avoir des photos définies dans cet espace garanti quelles seront affichées d’une manière à peu prés correcte dans ces cas là.

Les appareils numériques compacts ne savent fournir en général que des images au format jpeg dans l’espace sRGB. Dans ce cas là il n’y a aucun intérêt à changer d’espace de travail pour un espace à plus large gamut car cela ne fera pas revenir les couleurs qui étaient en dehors de cet espace et qui sont définitivement perdues.

Dans le cas des réflex numérique ou de certains compact donnant accès au format RAW [1] de l’image on peut dans le programme de "développement" du fichier RAW choisir l’espace dans lequel sera défini l’image. Les appareils photo numériques ayant, en général, un gamut plus grand que l’espace sRGB on pourra dans ce cas choisir un espace plus large comme AdobeRGB qui permettra de mieux conserver les couleurs d’origine et d’obtenir des impressions de meilleure qualité.

En ce qui concerne les tirages sur internet la majorité des sites considèrent que les les images fournies sont dans l’espace sRGB, et ce même si un profil est intégré au fichier. Dans ce cas il faudra aussi que les images soient définies dans l’espace sRGB sous peine d’avoir des couleurs approximatives. Toutefois certains sites savent prendre en charge des images définies dans d’autres espaces.

L’usage de profil au gamut très étendu comme ProPhotoRGB est à réserver à des cas très particulier ou l’on veut faire des tirages sur du matériel professionnel. Pour des gamut aussi étendus il faut aussi travailler en 16 bits par couleur pour pouvoir en exploiter toutes les nuances ce qui exclu, pour l’instant, Gimp [2]. On peut toutefois travailler en 16 bit avec CinePaint qui ressemble beaucoup à Gimp car il est, à l’origine, basé sur Gimp.

Où trouver les profils des espaces de travail ?

On peut trouver des profils d’espace de travail aux adresses suivantes :

  • Sur le site de Scribus. On y trouve sous forme de rpm, entre autre, le profil sRGB et les profils d’Adobe.
  • Sur le site de l’ICC où l’on trouve le profil sRGB.
  • Sur le site d’Adobe. On trouve dans cette archive de nombreux profils dont AdobeRGB.

Dans le cas des version sous forme de RPM, on pourra récupérer les profils en décompressant l’archive avec la commande :


rpm2cpio Nom_fichier.rpm | cpio -mid


Sur Ubuntu il faudra avoir, au préalable, installé le paquet rpm.

Les préférences de la gestion des couleurs dans Gimp

La fenêtre de des préférences de la gestion des couleurs se présente de la manière suivante :

Mode opératoire permet de définir le mode de gestion de la couleur. Il y a 3 possibilités :

  • Pas de gestion des couleurs : la gestion des couleurs est désactivée.
  • Affichage en couleurs gérées : La gestion des couleurs est active.
  • Simulation d’impression : permet de simuler à l’écran, grâce à un profil d’imprimante, l’impression de l’image.

Les lignes suivantes permettent de définir les profils à utiliser :

  • Profil RVB : c’est le profil de l’espace de travail qui sera utilisé. Par exemple sRGB ou AdobeRGB. Si on laisse "Aucun" le profil sRGB inclus dans Gimp sera utilisé.
  • Profil CMJN : profil à utiliser pour convertir les images en CMJN.
  • Profil moniteur : C’est le profil de l’écran. Si la case "Essayer d’utiliser le profil du moniteur système" est cochée Gimp utilisera le profil du système si celui-ci a été défini. Dans ce cas le profil choisi dans "Profil moniteur" ne sera pas utilisé.

Mode de rendu de l’affichage permet de définir la stratégie appliquée par le moteur de gestion des couleurs lorsque une couleur de l’image est en dehors de l’espace de l’écran (l’écran ne peut pas afficher cette couleur).

  • Perceptif va rétrécir l’espace des couleurs d’origines pour que tout rentre dans l’espace de destination. Cette stratégie permet de conserver les rapports des couleurs entre elles mais par contre toutes les couleurs seront légèrement décalées, et ce d’autant plus qu’elles sont proches des bords de l’espace de travail.
  • Colorimétrie relative choisi la couleur affichable la plus proche pour celles qui ne peuvent pas être affichées et corrige le point blanc une fois ceci fait. Ce mode permet d’avoir des couleurs exactes pour toutes les couleurs affichables. Par contre on peut perdre des nuances pour les couleurs à l’extérieur du gamut de l’écran, celle-ci pouvant être remplacées par une même couleur.
  • Saturation ce mode cherche à conserver en priorité la saturation des couleurs (couleurs vives).
  • Colorimètrie absolue est équivalente à Colorimètrie relative mais sans la correction du point blanc.

Les modes généralement utilisés sont Perceptif et Colorimètrie relative.

Profil de simulation d’impression permet, si l’on dispose du profil de son imprimante, de voir à l’écran comme l’image s’imprimera. C’est ce profil qui sera utilisé dans le mode d’opération Simulation d’impression.

Mode de rendu de la simulation permet les mêmes choix que pour celui de l’affichage.

La case à cocher Indiquer les couleurs hors gamut permet de visualiser les couleurs qui sont à l’extérieur de l’espace de l’imprimante. Dans ce cas elles seront remplacées par la couleur du carré situé à droite (gris par défaut mais on peut le modifier).

Cette fonction de simulation d’impression peut être détournée de sont usage habituel pour regarder ce que peut produire le passage d’un espace de travail à un autre et quelles sont les zones de l’image hors gamut. Il suffit pour cela de mettre à la place du profil de l’imprimante celui de l’espace destinataire.

Comportement à l’ouverture d’un fichier permet de choisir le comportement de Gimp à l’ouverture d’un fichier contenant un profil icc ne correspondant pas à celui défini dans Profil RVB.

  • Si Demander quoi faire est choisi Gimp, dans ce cas là, pose la question avec la boite de dialogue suivante :
  • Si Conserver le profil embarqué est choisi l’image s’ouvrira en conservant le profil embarqué. Le traitement de l’image se fera dans cet espace de travail.
  • Si Convertir vers l’espace RVB est choisi l’image sera converti dans l’espace de travail par défaut.

Assigner un profil de couleur

Nous avons vu qu’un profil de couleur pouvait être inclus dans le le fichier de l’image. Cela se fait via le menu Image/Mode/Assigner un profil de couleur... Cette commande ouvre la fenêtre suivante :

Attention, si l’on change d’espace de travail à l’aide de cette fenêtre les valeurs RGB de l’image ne changeront pas et les couleurs seront modifiées. Si l’on veut changer d’espace de travail tout en conservant les couleurs il faut utiliser la commande Convertir en un profil de couleur... décrite ci-après.

Convertir en un profil de couleur

Cette commande, est accessible par le menu Image/Mode/Convertir en un profil de couleur... Elle ouvre la fenêtre suivante :

On peut choisir le le profil de l’espace de travail de destination et le mode de rendu. La case à cocher Compensation du point noir permet de mettre en correspondance les points noirs source et cible. Cette option permet d’améliorer le rendu si l’on choisi comme mode de rendu Colorimétrie relative. Cette commande inclus, comme Assigner un profil de couleur, le profil dans le fichier image.

Chapitre suivant : Calibration de l’écran avec Argyll CMS

 

Notes :

[1Le format RAW est le format brut de l’image telle qu’elle est vue par le capteur de l’appareil photo. Utiliser ce type de fichier présente certains avantages mais nécessite un programme spécial de "développement" pour être exploitable.

[2La version 3 de Gimp, en préparation, permettra de travailler en 16 bits par couleur. Certaines choses tournent déjà en 16 bit dans la version 2.6 sortie récemment.



Retour en haut de la page